Traditions’
suisses.
Solutions
d’ingénierie
technologiques
et de haute qualité.
FR

Installations pour dessalage du pétrole (déshydrateurs électriques)

La société d’ingénierie et de production ENCE GmbH (ЭНЦЕ ГмбХ) réalise la conception du matériel des projets en collaboration avec des producteurs leaders mondiaux. Outre cela, la société ENCE GmbH (ЭНЦЕ ГмбХ) a signé toute une série des contrats exclusifs avec des producteurs mondiaux du Japon, des Etats-Unis et de l’Europe sur la livraison de l’équipement industriel ce qui représente pour les Clients un achat de cet équipement aux meilleurs prix.

Description

Lors de l’extraction du pétrole son sputnik inévitable, l’eau de formation (de 1 à 80–90% en masse), est dispersée dans le pétrole et forme avec elle une émulsion du type «eau dans pétrole» (la phase dispersive étant le pétrole et phase dispersée — l’eau). Leur formation et la stabilisation sont favorisées par des émulsifiants naturels présents dans le pétrole (asphaltènes, naphtènes, goudrons) et des impuretés mécaniques dispersées (particules de l’argile, de la sable, du calcaire, des métaux). L’eau de formation, en règle générale, est fortement minéralisée par des chlorures Na, Mg et Ca (jusqu'à 2500 mg/l de sels même si seulement 1% de l’eau est présent dans le pétrole), et également par des sulfates et hydrocarbonates et elle contient des impuretés mécaniques.

La présence dans le pétrole des matières indiquées et impuretés mécaniques a des effets néfastes sur le fonctionnement du matériel des usines de l’industrie pétrolière:

  • Une grande quantité de l’eau fait augmenter la pression dans le matériel des installations de la distillation du pétrole, réduire sa capacité de production, accroître la consommation de l'énergie
  • Le dépôt de sel dans les tuyaux des étuves et échangeurs de chaleur exige leur nettoyage fréquent, réduit le coefficient calorifique, engendre une forte corrosion (chlorures Ca et Mg sont hydrolisés avec la formation du HCL); en outre, les sels et impuretés mécaniques, en s’accumulant dans des produits pétroliers résiduels, mazouts et goudrons, détériorent leur qualité

La déshydratation du pétrole est réalisée par le déblocage (démixtion) de l'émulsion de pétrole et d’eau avec l’utilisation des agents désemulsionnants, c’est-à-dire des agents de surface différents qui, en adsorbant sur l’interface de phases, favorisent le déblocage des gouttes (globules) de l’eau dispersée dans le pétrole. Cependant, même lors de l’hydratation profonde du pétrole jusqu’au contenu de l’eau de 0,1–0,3% (ce qui est difficile technologiquement), en raison du grand niveau de sa minéralisation, le niveay du contenu restant du chlorure est assez supérieur: 100–300 mg/l (conversion en NaCl), et s’il y a la présence dans le pétrole des sels cristalliques — le niveau du contenu est encore plus supérieur.

C’est pourquoi une seule déshydratation pour la préparation du raffinage de pétrole de la plupart des gisements est insuffisante. Le sel et l’eau restés dans le pétrole sont éliminés par une opération, se distinguant peu de la déshydratation qui s’appelle la dessalation. Cette dernière consiste au mélange du pétrole avec de l’eau douce fraiche, au déblocage de l'émulsion formée et à la séparation ultérieure du pétrolede l’eau douce avec des sels et impuretés mécaniques qui sont passés en elle.

La particularité distinctive des installations utilisées est une technologie de l’utilisation simultanée dans le processus de la séparation du pétrole dans l’appareil, des champs du courant électrique alternatif et continu ce qui accroît considérablement le taux de séparation et la performance de l’appareil à une unité de son volume.

Réalisation moderne et mise au point des ensembles séparés.

Les douilles d’entrée sont faites avec les doubles serrages ce qui exclut les coulures du pétrole et le raccord fileté du métal aplanit la probabilité de sa déffaillance.

Les corps isolants qu’on utilise aujourd’hui et qui ont des réponses thermiques plus élevées et le poids moins léger, ont permis considérablement réduire la charge pondérale de l’appareil, baisser son poids en augmentant en même temps la durée de vie. L’utilisation de nouveaux corps isolants a donné la possibilité du nettoyage des appareils par vapeur.

Le contenu maximal du sel dans le pétrole lors de la sortie de l’installation est 5 mg/l.

Nos spécialistes sont toujours prêts à vous aider

Nos ingénieurs sont prêts à vous consulter et vous présenteront toutes les informations techniques supplémentaires relatives aux équipements d’extraction et de transport du gaz et du pétrole offerts par notre société

Veuillez adresser vos commandes pour les équipements d’extraction et de transport du gaz et du pétrole à notre département technique.