Traditions’
suisses.
Solutions
d’ingénierie
technologiques
et de haute qualité.
FR

Machines à souder les joints pour la bande d’acieret les métaux non ferreux

La société d’ingénierie de production ENCE GmbH (ЭНЦЕ ГмбХ) représente l’équipement métallurgique le plus important qui peut être offert aux clients aux prix compétitives et conformément les hauts standards mondiaux de qualité.

Proposition technique

La société d’ingénierie ENCE GmbH (ЭНЦЕ ГмбХ) propose les machines à souder les joints de la bande en rouleau des aciers inoxydables, des aciers alliés, des aciers au carbone, à bas carbone, d’aluminium, de titan et d’autres métaux non ferreux et des alliages spéciaux pour le processus de laminage à froid de l’acier en rouleau, pour la ligne de galvanisation à chaud de la bande d’acier, pour la ligne de recouvrement en peinture et en polymères, pour la ligne de décapage du bande d’acier, pour le traitement thermique de l’acier en rouleau ainsi que pour les lignes de profilage et les laminoirs à soudage électrique des tuyaux.

Les machines à souder les joints sont utilisés dans les entreprises métallurgiques dans les processus de traitement final du métal en rouleau au mode continu quand il y a le besoin de l’amené continue de la bande depuis les rouleaux à l’entrée de la ligne ou pendant la jonction de la bande au cours de la coupe d’une partie mise au rebut de la bande traitée.

Les machines à souder les joints proposées par la société d’ingénierie ENCE GmbH (ЭНЦЕ ГмбХ) ont les avantages suivants:

  • Volume minimal des résidus
  • Haute productivité avec l’intervalle minimale pour l’opération de soudage
  • Basse consommation d’énergie
  • Haute qualité du joint avec l’excroissance n’excédant de 10% avec la conservation de paramètres de solidité de la bande principale
  • Cycle de travail complétement automatique avec une possibilité de guidage manuel
  • Utilisation des méthodes différentes de soudage bout à bout de la bande:
    • Soudage par fusion
    • Soudage au joint continu
    • Soudage à l’arc électrique

Diapason d’utilisation des machines industrielles à souder les joints de l’acier à rouleau:

Paramètres d’alimentation électrique: courant alternant 380 V, 3p, 50 Hz.
Largeur de la bande jusqu’à 2500 mm
Epaisseur du matériel: 0,25 — 12,0 mm
Vitesse de soudure: 200 — 1 200 mm/min
Système des dispositifs de serrage: hydraulique
Système de coupe: hydraulique
Processus du mouvement: après l’arrêt des Cisailles il y a le centrage automatique et la continuation de soudage
Vitesse à l’entrée jusqu’à 6m/min max.
Utilisation du convertisseur continu alternatif

A titre d’exemple la société d’ingénierie ENCE GmbH (ЭНЦЕ ГмбХ) propose de considérer la machine à souder les joints pour le soudage de la bande des aciers au carbone et à bas carbone.

Description technique et les specifications de l’agregat de soudage du bande d’acier
Matériel Les aciers à bas carbone et au carbone possible à souder
Largeur max. de la bande 1550 mm
Largeur max. de la bande 700 mm
Epaisseur max. de la bande 3,0 mm
Epaisseur min. de la bande 0,30 mm
Résistance max. à la rupture 785 MPa
Limite max. d’élasticité 735 MPa
Hauteur de la ligne de laminage Environ 1100 mm
Vitesse d’amenée de la bande Jusqu’à 3,5 m/sec.
Alimentation électrique 380 V/3-phases/50Hz
Vitesse de la ligne Jusqu’à 5,5 m/sec.
Méthode de soudage Joint continu en chevauchement
Platitude du matériel Max. ± 25 mm à la longueur de l’onde 1 000 mm (± 2.5%)

La machine à souder les joints comprend l’équipementsuivant:

  • A. Système de centrage de la bande à l’entrée:
    • 1. Rouleau de serpentage
    • 2. Table de support de la bande à l’entrée
    • 3. Quatre bandes dirigeantes à l’entrée
    • 4. Capteur de définition du bout de la bande
  • B. Machine à souder:
    • 1. Bâti en C avec la transmission principale
      • a. Système des têtes à souder avec les disques
      • b. Rouleaux de redressement
      • c. Cisailles à double coup
      • d. Système automatique d’enlèvement de la chute
      • e. Pointeau
      • f. Equipement de soudage
      • g. Système de synchronisation du courant
    • 2. Bornes de soudage à l’entrée
    • 3. Bornes de soudage à la sortie
    • 4. Mécanisme de réglage de longueur de la bande
    • C. Système de centrage à la sortie:
      • 1. Bandes de guidage à 4 points à la sortie
      • 2. Rouleau de laminage de serpentage à la sortie
    • D. Dispositifs de guidage
      • 1. Panneau de guidage
      • 2. Table principale de commande
      • 3. Soupapes de commande, tuyaux et câblage
      • 4. Station hydraulique autonome
    • E. Bloc autonome de restauration
    • F. Système de refroidissement avec le contour fermé
    • H. Système de lubrification
    • I. Instruments spéciaux
    • J. Système de l’automatisation de la machine à souder les joints
      • 1. Guidage manuel
      • 2. Mode automatique

Machine à souder les joints est installée sur un bâti principal et les châssis sont fixés directement sur le fondement de la ligne.

A. Système de centrage à l’entrée

Le système centre automatiquement le bout de la bande entrante dans la machine à souder. Avec le système de centrage à la sortie elle assure le centrage très précis du bout du nouveau rouleau.

A1. Rouleau de serpentage

Le rouleau de serpentage est situé sur le côté d’entrée de la machine à souder et il est destiné au support et au centrage correct de la bande. Le rouleau est fixé sur les charnières et il est activé par le cylindre pneumatique. Il se lève automatiquement si le bout nouveau de la bande est amené vers la machine, le signal de commande est fait par le capteur du bout de détermination de la bande. Le rouleau est fixé sur un support et il a un recouvrement qui ne laisse pas de traces.

A2. Table de support de la bande à l’entrée

La table de support de la bande sert à faciliter l’amener des bouts du nouveau rouleau et du vieux rouleau à la machine à souder. Pour le contact avec la bande on utilise le matériel qui ne laisse pas de traces sur la surface de la bande.

A3. Bandes de guidage à quatre points à l’entrée

Les bandes de guidage à l’entrée sont destinées pour le centrage du bout du nouveau rouleau dans la machine à souder. Le dispositif consiste de la glissière à quatre plaques: deux plaques se situent à la côté de l’opérateur et deux autres — à la côté du moteur. Les plaques se déplacent à la direction de la bande par la transmission générale de la rotation à droite et à gauche et par le moteur hydrique. Le dispositif utilise les plaques parce que la bande du rouleau ne bouge pas pendent le centrage. Le dispositif de guidage se déclenche automatiquement à l’aide des éléments photoélectriques pour la détermination des bords de la bande quand le bout du nouveau rouleau se trouve dans la machine à souder.

Grâce à ce système précis à quatre points du bout du nouveau rouleau il n’y a pas de défaut de centrage pendant le soudage des bouts de la bande.

Largeur maximale de l’ouverture des glissières latérales est 1825 mm.
A4. Capteur de détermination du bout de la bande

Le capteur du bout de la bande est utilisé pour la détermination du début et de la fin des bandes. Il transmet le signal au dispositif principal de guidage de la ligne pour effectuer l’arrêt des deux bouts dans la zone de coupe de la machine à souder.

B. Machine a souder
B1. Bâti de support et chariot du bâti en forme de C

Le bâti présente une construction lourde d’acier et sert à supporter et à guider le chariot mobil du bâti en forme de C. Le chariot du bâti en forme de C est une très grande construction d’acier en forme de C qui fait partie de la machine à souder les joints. Le bâti en forme de C sert comme un appui pour les Cisailles à double coupe, pour la chaîne d’enlèvement de chute, pour le pointeau, les disques à souder, les rouleaux de redressement, les fils électriques et le transformateur de soudage. Une paire hélicoïdale à bille connectée au moteur de fréquence variable de rotation par le réducteur denté mécanique actionne le bâti en forme de C. Il y a aussi les bornes de soudage et le dispositif de centrage de la bande qui sont placés sur le bâti de support.

Moteur du bâti en forme de C environ 7,5 kW du courant alternatif, fréquence alternative de rotation jusqu’à
1500 rot/min (variation hermétique avec le refroidissement d’air),
commandé par la transmission, réglage de vitesse ± 0.5%
Vitesse du bâti en forme de C de 1,50 à 15,0 m/min
B1a. Tetes de soudage

Deux têtes de soudage avec les disques situés au-dessus et au-dessous de la bande. Les têtes de soudage sont remplies de l’huile non-conductrice du courant.

Le courant passe de la barre à la tête de soudage par le câble flexible. Le câble flexible prévient toute couple d’entraînement sur la tête de soudage. Il est plus efficace en 15% qu’un câble laminé.

Le courant passe par le réducteur argenté. La construction assure le flux régulier du courant à travers toute la surface du conducteur. Chaque disque de soudage est actionné par le moteur pneumatique ce qui assure le tour des disques avant le début de soudage par chevauchement et prévient les éventuels problèmes au cours de soudage. La tête de soudage a le refroidissement intérieur d’eau.

La seule pièce qui se détache pendant le rechange de disque de soudage est l’écrou qui libère la flasque et le disque de soudage (temps de rechange est moins de 60 secondes).

Le diamètre de disque de soudage peut varier suite au reconditionnement nécessaire au cours de l’exploitation ordinaire. Pour effectuer l’ajustage selon le diamètre variable du disque, le disque inférieur de soudage se lève à la main à l’aide du volant manuel jusqu’au limite inférieur de la partie supérieure de la serre inférieure. La position du disque inférieur de soudage est réglée à l’aide du rayon de laser placé sur le bâti principal de la machine à souder les joints avant l’appareil de soudage. Le disque supérieur de soudage est baissé au niveau de la bande à l’aide du cylindre pneumatique sur une soupape d’air proportionnelle.

La tête de soudage est dirigée par l’arbre rectangulaire avec les paliers non conducteurs de courants et les coussinets avec bas coefficient de frottement. Ce système maintient la présence de la pression constante ce qui assure une très basse pression de soudage. Avec la combinaison de soudage à courant continu et l’énergie électrique à trois phases, il assure une haute qualité de joint, une haute vitesse de soudage et le soudage des bandes avec l’épaisseur minimale.

Disques de soudage à partir de ø265 mm à ø320 mm, largeur 15
Poids du disque de soudage environ 11 kg.
Temps de rechange du disque de soudage environ 1 minute.

Les rouleaux de redressement situés après les têtes de soudage sont actionnés au cours du cycle de soudage. La hauteur du rouleau inférieur de redressement est ajustée à la main. Le rouleau de redressement supérieur est guidé par le cylindre pneumatique. La force de dressage des rouleaux est réglée à l’aide de la soupape proportionnelle. Le soudage et le redressement se produisent simultanément ce qui réduit le cycle général automatique et assure un redressement égal puisque le rapport soudage/dressage est constant pour toute largeur de la bande.

B1c. Cisailles a double coupe

Les cisailles consistent d’un cylindre hydraulique et des glissières avec le système mécanique de transmission pour la section supérieure et d’un cylindre pneumatique avec une glissière pour le levage des lames inférieures. Si le système de transmission des lames supérieures marche, les cisailles inférieures sont fixées en haute position. Les lames supérieures et inférieures se dirigent les unes envers les autres au cours de la coupe. Toutes les lames peuvent être facilement retirées et rechangées à la position du bâti en forme de C en marche à vide. Pendant la marche ordinaire de la ligne les lames supérieures et inférieures ne contactent pas la bande. Le fixateur manuel supplémentaire retient les cisailles supérieures afin qu’elles ne tombent pas au cours de la maintenance technique. La distance entre les deux lames inférieures des cisailles est environ 100 mm.

Les lames des cisailles inférieures
Cylindre des lames supérieures hydraulique
Lames supérieures quatre bords coupants
Cylindre des lames inférieures hydraulique
Lames inférieures deux bords coupants
B1d. Systeme automatique d’enlevement de la chute

Pendant la coupe les deux bouts coupés de la bande entrent sur la chaîne ou ils sont transférés dans un conteneur au cours du chaque processus de soudage.

B1e. Pointeau

Le pointeau fait partie du bloc des Cisailles supérieurs. Le pointeau (le cylindre hydraulique et la cale) peut être activé et désactivé.

La position du pointeau — environ 90 mm de côté de la sortie de soudage

B1f. Transformateur de soudage et redresseur
Transformateur de soudage puissance de 400 kVa avec 50% de charge
Nombre de raccordements 2
Puissance max. du courant de soudage 25000 ampères
Tension secondaire 8,1 — 10,8 voltes
Fréquence 1000 Hz
Refroidissement en eau

Le transformateur de soudage avec les redresseurs à diode est installé sur la côté arrière du bâti en forme de C. Le transformateur est protégé contre la surchauffe et il a le contour intérieur de refroidissement d’eau. Le courant continu de soudage est transformé du début à la fin de l’opération de soudage. L’utilisation du convertisseur continu-alternatif à trois phases assure une charge bien équilibrée sur l’énergie électrique entrante. Le convertisseur continu-alternatif est refroidit par l’eau et il est installé sur la machine à souder les joints mais il ne bouge pas avec le bâti en forme de C. Puisque le soudage se produit avec le courant continu, le magnétisme apparait autour des Cisailles. Après une utilisation continue cela peut provoquer le recollement des petits copeaux de fer aux lames des Cisailles. Pour résoudre ce problème les lignes de contact près de la jonction sur le transformateur sont construites d’une telle façon qu’on puisse les commuter en changeant la direction du courant. Cela permet de prévenir la magnétisation près des Cisailles et d’exclure la nécessité des aimants spéciaux sous la chaîne pour éliminer les copeaux de fer.

B1g. Systeme de synchronisation du courant

Système de synchronisation du courant comprend le courant de soudage quand les disques de soudage contactent la ligne. Ce système débranche le courant quand le disque s’éloigne de la bande indépendamment de la position de la bande dans la machine à souder les joints. Grâce à ce système la différence de la largeur de la bande (entrant et sortant) peut être n’importe laquelle. Les deux bouts des rouleaux sont reconnus séparément ce qui assure la reconnaissance des moments précis du début et de la fin de soudage. Les cellules photoélectriques sont utilisées pour la définition du bout de la bande.

B2. Bornes de soudage a l’entree
Interstice horizontal 1930 mm
Interstice vertical 150 mm
Déplacement pas à pas de la borne le système numérique du servomoteur, le réducteur denté précis; le vis à jeu de zéro, le capteur de position
Taille du chevauchement 0–3,0 mm
Chariot ± 50 mm

Les bornes à l’entrée retiennent le bout de la bande et le transfèrent progressivement vers les bornes à l’entrée. La valeur du pas est réglée par le servomoteur, par le capteur de position et par la paire à billes hélicoïdal: l’une est sur la côté de la transmission et l’autre sur la côté de l’opérateur. Ces dispositifs contrôlent la taille du chevauchement des deux bandes pendant le soudage / redressement. Le réglage est automatique. Les réglages indépendants des deux côtés (côté l’opérateur et coté transmission) permet de former le chevauchement en forme de V.

La borne a une possibilité de réglage de mouvement du chariot nécessaire pour l’équilibrage des deux bouts de la bande avant le moment de soudage. Cela permet d’équilibrer les deux bouts au cours du soudage des bandes de largeur égale.

B3. Bornes de soudage a la sortie

Les bornes à la sortie ont une construction analogique aux bornes à l’entrée mais il n’y a pas de possibilité de déplacement pas à pas et de réglage du chariot. La borne à la sortie a une possibilité de rotation. La rotation ou l’inclinaison permettent de monter le bout de la bande d’une telle façon que les bornes à l’entrée peuvent atteindre l’endroit de soudage. Au moment où la borne à l’entrée se trouve à l’endroit de soudage, la borne à la sortie se penche effectuant le chevauchement de la bande sans destruction des bords au cours de l’opération.

Interstice horizontal 1930 mm
Interstice vertical 100 mm
B4. Autonomie de marche

La borne de soudage à la sortie est ajustée automatiquement avant l’attrapage en dépendant de l’épaisseur de la bande. La borne se déplace vers l’endroit de la coupe s’il y a une feuille métallique et s’éloigne s’il y a une grosse tôle. Cela augmente la marge de la marche ou la distance entre le bout coupé et la borne ce qui assure la fonctionnalité de soudage des tôles grosses et minces.

C. Systeme du centrage a la sortie

Ce système centre automatiquement le bout de la bande sortante dans la machine à souder les joints. Il assure la précision du centrage tout comme le système du centrage à l’entrée.

C1. Bandes de guidage à 4 points à la sortie

La bande de guidage à l’entrée est destinée pour le centrage du bout du nouveau rouleau dans la machine à souder les joints. Le dispositif consiste de la glissière à quatre plaques: deux plaques se trouvent sur la côté de l’opérateur et deux autres — sur la côté du moteur. Les plaques se déplacent vers la bande par la transmission générale de rotation à droite et à gauche et par le moteur hydrique. Le dispositif utilise les plaques parce que la bande du rouleau n’avance pas au cours du centrage. Le dispositif dirigeant, en utilisant les cellules photoélectriques pour la définition des bords de la bande, se met en marche automatiquement quand le bout du nouveau rouleau s’arrête dans la machine à souder les joints.

Grâce à ce système précis du centrage du bout de nouveau rouleau il n’y a pas de défaut de centrage de la bande au cours du soudage des bouts de la bande.

L’interstice maximal horizontal de la glissière latérale 1825 mm
C2. Rouleau de laminage de serpentage a la sortie

Le rouleau de laminage de serpentage est situé sur la coté de sortie de la machine à souder et il est destiné pour le centrage du redressement du bout du rouleau soudé moyennant la création de son mou. Le dispositif est fixé sur les charnières et actionné par le cylindre. Il se lève automatiquement si le vieux rouleau se trouve à la position correcte. Le rouleau est fixé sur un support et il a le recouvrement qui ne laisse pas de trace sur la bande.

D1. Panneau de guidage

Le panneau principal de guidage est intégré dans l’agrégat de soudage. Sur la station il y a tous les dispositifs nécessaires à la gestion de la machine à souder. Une place est également prévue pour les dispositifs extérieurs de gestion de la marche de toute la ligne. Les dispositifs de gestion de la ligne sont intégrés à la machine à souder et sont connectés aux borniers de l’agrégat de soudage. Sur le panneau il y a les boutons de la gestion et les indicateurs qui sont tout à fait conformés à l’interface " homme-machine «.

Le deuxième panneau opérationnel pour la gestion manuelle de l’équipement est situé à l’endroit du pointeau.

D2. Panneau de commande principal

Le panneau de commande représente une armoire de contrôle séparé qui se situe près de la machine à souder les joints, avec ou sans équipement électrique ou, en cas de nécessité, affinement adjacent à la machine à souder, à côté de la transmission.

Le panneau de commande consiste de:

  • Dispositif d’entrée et de retrait
  • Contacteur thyristor et du convertisseur
  • Fusibles nécessaires et des disjoncteurs automatiques
  • Transformateurs abaisseurs nécessaires
  • Eclairage nécessaire et des emplantures

La gestion de la machine à souder et du processus de soudage est effectuée à l’aide du contrôleur. Un ordinateur portable industriel avec les logiciels nécessaire est également prévu.

D3. Armature de commande, tuyaux et cablage electrique

Toutes les soupapes avec le guidage pneumatique et hydraulique sont intégrées dans la machine. Ces dispositifs sont liés avec le système des tuyaux, des fils et sont préalablement testés.

D4. Station autonome hydraulique

La pression hydraulique est réglée par une station autonome hydraulique.

E. Resorateur du disque de soudage

Cet équipement est destiné à la restauration (la coupe et la recréation de la section) du disque de soudage. C’est un système séparé consistant d’un arbre porte-outils avec le moteur du courant alternatif et de la lame pour le disque. Les disques de soudage sont serrés par le dispositif hydraulique. La restauration prend 2 minutes environ. L’équipement peut être installé près de la machine à souder ou sur le plateau du service technique.

F. Refroidissement en eau

Le contour fermé du refroidissement en eau est prévu pour la prévention du contact extérieur d’eau avec la machine à souder. Le liquide pour le refroidissement est le filtre d’eau sur une base sans fréon. Le contour sert au refroidissement des deux disques à souder par les têtes de soudage et le transformateur de soudage. L’équipement de commande fait partie du bloc de commande de la machine à souder.

Capacité 40 l /min à 2 bars, réservoir de 125 l, 7500 kcal/h, transmission 0,75 kW

Les cisailles sont placées sur un support séparé près de la coté de sortie de la machine à souder. Les Cisailles sont utilisés pour la coupe du début et de la fin de la bande afin de former un bout régulier et d’enlever la concentration de tension ainsi que pour enlever la chute en passant des bandes étroites aux bandes larges. Les lames sont conçues d’une façon à être utilisées avec une largeur différente allant jusqu’à 280 mm. Au surplus, les lames peuvent couper un demi-cercle tangentiellement. Les rognures tombent automatiquement sur le support pour la chute sous l’installation. La chaîne transporte au container pour la chute.

Profondeur du coup 150 mm de chaque coté
Longueur du coup environ 500 mm
Rayon du coup environ 288 mm
H. Systeme de lubrification

Tous les points de la lubrification sont connectés par les tuyaux à la paroi antérieure de la machine à souder et sont destinés pour la seringue ou pour la lubrification par la pompe à l’huile.

I. Instruments speciaux

Les instruments suivants sont prévus:

  • Tournevis pour l’enlèvement des lames des Cisailles
  • Porteur de la lame pour la restauration des disques à souder en mode autonome
  • Lame pour la restauration des disques à souder
  • Portable avec le logiciel nécessaire déjà installé.
J. Systeme d’automatisation de la machine a souder les joints

La machine à souder les joints peut fonctionner en mode automatique et manuel.

J1. Instructions du guidage

Toutes les fonctions y compris les réglages de la machine à souder les joints sont fixées de manière manuelle par un opérateur (moyennant la pression d’une touche ou par l’écran tactile). Cela comprend toutes les séquences des opérations et le positionnement de la bande.

J2. Mode automatique

Toutes les fonctions de la séquence de production sont fixées automatiquement par PLC de la machine à souder les joints (sauf les réglages du chariot du serrage à l’entrée). L’installation de tous les paramètres de soudage est effectuée manuellement (l’information arrive à PLC de la machine à souder à partir de l’armoire principale de la gestion de la ligne). Cette information comprend l’épaisseur de la bande et l’alliage.

Electricité environ. 500 ampères, 380/3/50, courant alternatif
Air pressé 5 bars, 0,8 m3
Eau système avec le contour fermé, l’eau dé ionisée uniquement pour la réalimentation postérieure, environ 1–2 l/mois
Informations supplémentaires

La société d’ingénierie ENCE GmbH (ЭНЦЕ ГмбХ outre les machines à souder les joints de la bande d’acier et des métaux ferreux livre à ses clients dans les pays de CEI une large gamme de composants et d’équipements via un réseaux développé de bureaux de représentation en Russie (Moscou, N. Taguil, Lipetsk, Tcherepovets), en Ukraine (Kiev), Ouzbékistan (Tachkent), Kazakstan (Almaty, Aturay)

Composants:

Nos spécialistes sont toujours prêts à vous aider

Nos ingénieurs sont prêts à vous consulter et vous présenteront toutes les informations techniques supplémentaires relatives aux équipements d’extraction et de transport du gaz et du pétrole offerts par notre société

Veuillez adresser vos commandes pour les équipements d’extraction et de transport du gaz et du pétrole à notre département technique.